Pinocchio
|

Pinocchio en Argot

Dans un coin paumé, un vieux menuisier nommé Geppetto se met en tête de sculpter un gamin dans un morceau de bois un peu magique. Il rêvait d’avoir un fils, et pouf, le bout de bois se met à parler, à marcher, à faire le zouave. Il appelle ce morceau de bois Pinocchio et le kiffe direct comme son propre fils.

Pinocchio

Mais Pinocchio, il est frais du ciboulot, un vrai naïf. Il veut aller à l’école comme tous les mômes, mais se fait embarquer par un renard et un chat, deux arnaqueurs de première qui le dupent et le délestent de ses thunes. Pinocchio, il capte que dalle et continue de se jeter dans les embrouilles, une après l’autre.

À chaque fois qu’il ment, son pif s’allonge, un vrai radar. Il se retrouve même transformé en âne dans un cirque après avoir snobé l’école pour le pays des jouets, un endroit où tout est permis mais qui cache un piège pour transformer les gosses en baudets.

Des contes de fée en argot

Racontez des contes de fée autrement

Blanche-Neige et les Sept Nains en Argot

Le pire moment, c’est quand il se fait avaler par une baleine géante où il retrouve Geppetto, perdu en mer en le cherchant. Là, Pinocchio se dit qu’il doit se bouger pour de vrai. Il échafaude un plan de ouf et ils se font cracher par la baleine.

Après toutes ces galères, Pinocchio devient enfin un vrai gamin, en chair et en os, parce qu’il a prouvé qu’il pouvait être courageux, honnête et altruiste. Geppetto est au summum du bonheur, et ils vivent heureux, avec Pinocchio qui a appris ses leçons.

Moralité de l’histoire : Les embrouilles, ça te fait grandir, surtout quand tu apprends de tes conneries. Et ouais, être droit dans ses bottes, ça finit toujours par payer.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *