Le Petit Poucet
|

Le Petit Poucet en Argot

Dans une famille de ouf, y avait sept mômes, et le dernier, le plus rikiki, c’était le Petit Poucet. Malgré sa taille mini, le gars avait un cerveau XXL, une vraie tête chercheuse. Sa famille était tellement dans la dèche que les vieux, le cœur lourd, décident un jour de les perdre dans la forêt, histoire de pas les voir crever de faim sous leurs yeux.

Le Petit Poucet

Mais le Petit Poucet, il avait capté le plan. Il choppe des cailloux blancs et, la nuit venue, alors qu’ils se font balader en forêt, il sème les cailloux pour tracer leur retour. Quand les vieux se tirent, lui et ses frères suivent le chemin de cailloux jusqu’à la baraque, laissant les parents mi-choqués, mi-soulagés de les revoir.

Sauf que la misère, elle lâche pas l’affaire comme ça. Les parents retentent le coup, mais cette fois, le Petit Poucet n’a que des miettes de pain. Les zozios se chargent du nettoyage, et le plan B se transforme en galère.

Des contes de fée en argot

Racontez des contes de fée autrement

La Cigale et la Fourmi en Argot

Les mômes se retrouvent paumés, mais tombent sur un château où crèche un ogre de compétition. L’ogre a un appétit pour les chair fraîche de marmot, mais sa femme, un peu moins barbare, décide de les cacher.
Le Poucet, toujours en mode survie, pige que rester là, c’est signer leur arrêt de mort. Il pique les bottes de sept lieues de l’ogre pendant que ce dernier ronfle et organise l’évasion de ses frères en pompant les thunes de l’ogre au passage.

Ils se tirent, laissent l’ogre dans le vent, et le Petit Poucet, avec les bottes magiques, se met à faire des livraisons express entre les villes, ramenant l’oseille à la maison. La famille se retrouve blindée, et les vieux ne pensent plus jamais à abandonner leurs gosses.

Moralité de l’histoire : Peu importe ta taille ou ce que t’as dans les poches, c’est ce que t’as dans la tête et dans le cœur qui compte. Et aussi, un bon plan et un peu d’audace, ça peut te sortir des pires galères.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *