Jack et le Haricot Magique
|

Jack et le Haricot Magique en Argot

Jack, un jeune du quartier un peu à l’ouest, vivait avec sa daronne dans une baraque au bord de la faillite. Un jour, leur dernière vache ne donne plus de lait, et la daronne dit à Jack de la vendre au marché. Sur le chemin, Jack tombe sur un type un peu louche qui lui propose un deal : échanger la vache contre des haricots magiques. Jack, qui n’était pas le plus futé du coin, accepte le deal et rentre tout fier avec ses haricots.

Jack et le Haricot Magique

Sa mère, en voyant le coup foireux, pète un câble et balance les haricots par la fenêtre. Le lendemain, surprise : un haricot géant a poussé jusqu’au ciel.
Jack, voyant là une occase en or, grimpe jusqu’à un monde au-dessus des nuages où il trouve un château de dingue habité par un géant flippant qui pionce avec à côté de lui un sac de pièces d’or, une poule qui pond des œufs en or, et une harpe magique qui joue toute seule.

Des contes de fée en argot

Racontez des contes de fée autrement

Hansel et Gretel an argot

Jack, en mode ninja, chourave d’abord le sac de thunes, puis la poule, et enfin tente la harpe. Sauf que la harpe se met à gueuler, réveillant le géant.
Jack se taille, descend le haricot à toute berzingue avec le géant à ses trousses. Arrivé en bas, il crie à sa mère de lui filer une hache, coupe le haricot, et le géant se fait un faceplant monumental.

Avec le butin, Jack et sa daronne sont plus dans la dèche, et ils vécurent tranquilles pour un bon moment.

Moralité de l’histoire : Parfois, faut prendre des risques pas calculés pour que ça paye. Mais aussi, si tu trouves des haricots magiques, garde-les au cas où. Et si tu croises un géant, assure-toi d’avoir une sortie de secours.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *