crier au loup en argot
|

« crier au loup » en argot

Avez-vous déjà entendu l’expression « crier au loup » ? Cette expression imagée signifie lancer une fausse alerte, exagérer un danger ou s’alarmer pour rien. Mais connaissez-vous ses origines et ses différentes déclinaisons en argot français ?
Dans cet article, nous explorerons les différentes façons de dire « crier au loup » en argot français. De « foutre la trouille » à « se faire du mouron », nous découvrirons l’origine et l’utilisation de ces expressions amusantes et expressives.
Alors préparez-vous à un voyage dans le monde fascinant de l’argot français et ne criez pas au loup trop fort !

Expressions d’argot pour « Crier au loup »:

1. Avoir la frousse :

  • Signification : Avoir peur, être effrayé.
  • Origine : Expression française populaire, dérivée du mot « frousse ».
  • Exemple : « Il a la frousse quand il voit un chien. »
  • Région : Principalement utilisée en France métropolitaine.

2. Brailler au loup :

  • Signification : Crier au secours, s’alarmer.
  • Origine : Expression française populaire, dérivée de l’expression « crier au loup ».
  • Exemple : « Il ne sert à rien de brailler au loup, personne ne te croira. »

3. Faire peur :

  • Signification : Effrayer, intimider.
  • Origine : Expression française standard.
  • Exemple : « Le film d’horreur m’a fait peur. »

4. Foutre la trouille :

  • Signification : Faire peur, effrayer.
  • Origine : Expression française populaire, dérivée du mot « trouille ».
  • Exemple : « Le chien de garde a foutu la trouille aux enfants. »
  • Région : Principalement utilisée en France métropolitaine.

5. Se faire du mouron :

  • Signification : S’inquiéter, se faire du souci.
  • Origine : Expression française populaire, dérivée du mot « mourir ».
  • Exemple : « Ne te fais pas de mouron, tout va bien se passer. »
  • Région : Principalement utilisée en France métropolitaine.

6. Se faire une montagne :

  • Signification : Exagérer un problème, s’inquiéter pour rien.
  • Origine : Expression française populaire, basée sur l’image d’une montagne qui représente un obstacle infranchissable.
  • Exemple : « Ne te fais pas une montagne, c’est juste un petit problème. »

« Tirer la sonnette d’alarme » en argot

Découvrez comment exprimer « Tirer la sonnette d’alarme » en argot

Expressions pour « Tirer la sonnette d’alarme » en argot

7. Se la péter :

  • Signification : Se vanter, exagérer ses talents.
  • Origine : Expression française populaire, dérivée du mot « péter ».
  • Exemple : « Il se la pète en racontant ses exploits. »
  • Région : Principalement utilisée en France métropolitaine.

8. Se prendre la tête :

  • Signification : S’inquiéter, se tracasser.
  • Origine : Expression française populaire.
  • Exemple : « Ne te prends pas la tête, ça ne sert à rien. »

    Autres expressions d’argot pour dire « crier au loup » en argot :

  • Avoir le trac : Avoir peur, être nerveux.
  • Battre la chamade : Donner l’alerte, avertir d’un danger.
  • Casser la baraque : Faire du bruit, s’agiter.
  • Embêter le monde : Déranger, importuner.
  • En faire tout un fromage : Exagérer un problème, s’alarmer pour rien.
  • Faire un pataquès : Faire du bruit, s’agiter.
  • Foutre le camp : S’enfuir, partir rapidement.
  • Jeter un froid : Décevoir, refroidir l’ambiance.
  • Mettre le feu aux poudres : Provoquer une dispute, un conflit.
  • Monter sur ses grands chevaux : Se mettre en colère, s’énerver.
  • Prendre la poudre d’escampette : S’enfuir, partir rapidement.
  • Se faire des cheveux blancs : S’inquiéter, se tracasser.
  • Se faire mousser : Se vanter, exagérer ses talents.
  • Se mettre la rate au court-bouillon : Avoir peur, être effrayé.
  • Sonner l’alarme : Donner l’alerte, avertir d’un danger.
  • Tirer la sonnette d’alarme : Donner l’alerte, avertir d’un danger.
  • Tourner la page : Oublier le passé, passer à autre chose.
  • Conclusion :

    Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreuses expressions d’argot pour dire « crier au loup » en français. La plupart de ces expressions sont imagées et expressives, et elles peuvent être utilisées dans différentes situations.
    N’hésitez pas à les utiliser dans votre vie quotidienne pour ajouter un peu de couleur à votre langage et si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !
    Et n’oubliez pas, la prochaine fois que vous entendrez quelqu’un « crier au loup », prenez le temps de réfléchir à la situation avant de vous alarmer.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *